Onigiri au Saumon

Bonjour !

/!\ Article long /!\ ;)

Aujourd’hui, même si le soleil joue à cache cache avec les nuages à Toulouse, nous allons faire un pique nique en famille.
Je me suis donc levée tôt (car pour cette recette, il faut du temps de préparation) pour cuisiner des onigiris !
Au saumon, car j’aime ce poisson et je voulais changer de thon-mayo (ce que je fais d’habitude).

Et voici donc ce qu’il faut :

– du riz
– de l’eau
– du vinaigre de riz
– du saumon
– des feuilles nori

->Quel riz choisir ?
Bien sûr il est possible d’acheter le riz spécial sushi, mais je trouve qu’il est cher et que d’autres riz vont très bien.
Pour ma part, j’utilise du riz de Camargue, blanc ou semi complet (dans la recette ci-dessous, un mélange des 2), ça marche aussi bien ! Par contre, le riz complet, niet… ça ne va pas, il ne s’agglutine pas une fois cuit… J’ai aussi fait des sushi avec du riz rond, celui spécial dessert.

  • Préparation du riz :

Avoir une cuisson du riz « parfaite » pour monter des sushis ou des onigiris parait compliquée, mais une fois qu’on a le bon dosage d’eau, c’est simple comme bonjour.

Pour le riz de Camargue (blanc ou semi complet) le bon dosage est 1 dose de riz pour 2 doses d’eau.

J’ai un cuit-riz, alors dès que j’en ai l’occasion, je l’utilise (une fois j’y ai fait cuire des pâtes dedans ^^) mais le riz cuit très bien dans une casserole normale. Le temps de cuisson ? Hum… ça dépend de la quantité de riz !
Le riz est cuit lorsqu’il n’y a plus d’eau dans la casserole. Et il a une texture ferme mais un peu collante. c’est ce qu’il faut :)

Rajouter au riz chaud un peu de vinaigre de riz. Bien mélanger.

Étaler le riz pour qu’il refroidisse. Je l’ai mis dans un plateau, sur du papier cuisson.

  • Préparation du saumon :

Pas compliqué, j’ai acheté des pavés de saumon que je fais cuire dans une poêle. Tout simplement ! Je les ai assaisonnés avec de la sauce soja et du gingembre. Miam ^^

Une fois cuit, je l’émiette (et j’enlève les quelques arrêtes qui trainent xD )

  • Montage des onigiri

Et nous voilà au cœur du sujet. Le riz est froid, le saumon prêt, et notre patience et notre concentration au maximum (bon, peut être pas tant,  mais il en faut un peu, quand même ;) )
Tout d’abord, préparer tout à portée de main, et un verre d’eau en plus. De mouiller ses doigts permet de manipuler le riz sans que celui ci n’accroche aux doigts.
Pour plus de facilité, j’utilise une feuille de film alimentaire pour plier les onigiris.

On étale la feuille de film alimentaire sur le plan de travail.

On étale ensuite le riz dessus :

Pour la quantité de riz, il faut que ça fasse à peu près la paume de la main sur 1/2 épaisseur du doigt.

Quand le riz est bien étaler (ne pas hésiter à tasser pour qu’il n’y ai pas de trous), on met de la garniture au milieu :

Puis on « plie » : (En images )

Je prends un bord du film plastique et je plie de façon que le riz surmonte la garniture :

On fait pareil pour le 2ème côté :

Et le dernier côté ! Sauf que nous laisserons le plastique sur le triangle formé :

Maintenant, on replie les 2 autres côtés en appuyant pour « compacter » le triangle :

Et voilà notre onigiri emballé !

Ensuite, il faut presser l’onigiri avec les mains en triangle. Et comme une photo vaut mille mots :

On fait 5 ou 6 pressions, en tournant l’onigiri. Et hop, voilà :

Il reste plus qu’à le déballer et y mettre la feuille de nori autour :

Et voilà ! Le premier onigiri est prêt !

Il ne reste plus qu’à en faire plein d’autres ! ! ! !

  • Décoration des onigiris

Ci dessus, c’est la façon la plus simple de faire.
Pour décorer de différentes façons (quand je fais plusieurs goût, c’est plus facile à identifier !), j’ai acheté des perforatrices utilisées normalement en scrapbooking :

J’enlève le petit capuchon en dessous (qui sert normalement à recueillir les papiers) et je perce la feuille de nori de telle façon que le nori découpé se retrouve sur la table.

Ensuite, je pose mon onigiri dessus pour que les bouts de nori se collent sur la face :

Pour les sourires de smiley que vous avez pu voir sur mes premiers onigiri (article « en attendant les recettes… »), je crois qu’il existe des perforatrices pour faire ça facilement, mais comme je n’en ai pas, il y a toujours la méthode des ciseaux !

Il ne reste plus qu’à en faire pleins d’autres pour sustenter toute la famille !

Bon après tout ça, on a bien mérité une bonne tasse de thé !

Itadaikimasu !

@+++ Meg

Publicités