Le thé – Camellia sinensis. II) Préparation

Thé

Camélia Sinensis

Camellia_sinensis_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-025

Du même arbre vont naître les différents thés que nous connaissons (thés verts, thés noirs, …)

Voici comment on en arrive à ces résultats :

  1. La cueillette

Elle commence au printemps et se termine à l’automne.
Traditionnellement, ce sont les femmes qui cueillent le thé, car leurs mains sont plus fines et plus habiles. C’est un travail éprouvant : pour 1kg de feuilles de thé séchées il faudra plus de 4kg de feuilles fraîches. Seules quelques plantations situées sur des terrains plats sont mécanisés.

Il existe 3 types de cueillettes :

  • La cueillette impériale : sont cueillis le bourgeon terminal (appelé aussi pekoe) et la 1ère feuille. Cela deviendra le thé blanc.

  • La cueillette fine : sont cueillis le bourgeon principal et les 2 premières feuilles.

  • La cueillette classique : sont cueillis le bourgeon terminal et les 3 ou 4 feuilles suivantes. Cela servira pour les thés fumés ou grillés et les thés bon marchés.

Camellia sinensis - Two_Leaf_and_a_Bud_Tea_Garden_Srimongol_Sylhet_Bangladesh

  1. La fabrication

Si les femmes cueillent, les hommes sont chargés de l’entretien des arbres et de la fabrication du thé.

Voici les différentes préparations :

  • Le thé blanc :
    Le bourgeon terminal et la 1ère feuille sont flétris (c’est à dire séparées) et séchés immédiatement au soleil.

  • Le thé vert :
    Les feuilles sont flétries, puis étalées sur de longues claies (voir image ci-dessous) ventilées et assouplies, dans lesquelles elles seront malaxées et vont perdre jusqu’à 50% de leur eau. Elles sont ensuite chauffées et séchées pour éviter leur fermentation.
    En Chine, on trouvera les feuilles roulées en boule (le gunpowder) ou travaillées en longueur (lung ching ou sencha de Chine). Au Japon on ne trouvera que des feuilles travaillées en longueur, le sencha.
    Le prix du thé vert dépendra de la période de cueillette (la cueillette fine donnera un thé plus cher que la cueillette classique) et de la taille de la feuille. La poudre et les petites feuilles serviront pour les thés instantanés ou en sachet.

Photo de claies pour roulage du thé

  • Le thé bleu-vert = thé semi-fermenté = thé oolong :
    Les feuilles entières sont flétries puis vont fermenter pendant un temps très court. Elles sont retirées avant qu’elles ne s’oxydent (c’est à dire avant qu’elles deviennent noires).
    Ce thé est le moins riche en théine.

  • Le thé noir :
    Les feuilles sont flétries puis roulées. Elles fermentent ensuite dans une chambre de fermentation où elles sont maintenues à 27°C, à l’humidité et sans circulation d’air. Les feuilles sont ensuite torréfiées, puis triées car le prix sera fonction de la taille des feuilles. La poudre et les petites feuilles serviront pour les thés instantanés ou en sachet.

  • Le thé noir fumé :
    Les feuilles sont flétries puis fermentées et placées sur des plaques de fer chaudes pour griller rapidement. Elles sont ensuite étalées sur de claies et placées au-dessus d’un feu d’épicéa, de sapin ou de cyprès, plus ou moins longtemps suivant le résultat voulu.

  • Les thés parfumés :
    Ils sont fabriqués avec du thé vert ou du thé blanc.
    On place une couche de thé, une couche de fleur, une couche de thé, une couche de fleurs, etc… et on laisse les feuilles s’imprégner du parfum.

  • Les thés aromatisés :
    Ils sont fabriqués à base de thé vert, de thé oolong ou de thé noir.
    Les feuilles sont placées dans des tubes dans lesquels elles sont brassées pendant qu’on dépose goutte à goutte des essences de fruits ou de fleurs. (par exemple, le thé russe est un thé noir aromatisé aux essences de bergamote, orange, citron et pamplemousse)

Et voilà, les différentes familles de thés n’ont plus de secrets (de fabrication) pour vous !
Aux prochains articles, je vous présenterai quelques thés particuliers !

Prenez soin de vous,
@ ++
Meg:D

 

 

Nota 1 : Pour en savoir plus sur l’histoire et les vertus du thé, cliquez ici !

Nota 2 : Si vous avez des questions, postez un commentaire, ou plus discret, voici mon mail : megamiyume@hotmail.fr

 

Sources : Wikipedia, Le thé et ses bienfaits (M. CARLES et C. DATTNER), L’histoire du thé (C. DATTNER), Le goût du thé (C. DATTNER).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s